Ballade Marcellinoise

Saint-Marcellin, village entre monts et plaine

Randonnée en terre marcellinoise - ©AnneMassip
Randonnée en terre marcellinoise - ©AnneMassip

Nous voilà de retour à l'heure d'été, propice aux sorties, promenades et autres activités de plein air. Le printemps tout neuf, c'est aussi plus de soleil et des températures qui augmentent, l'occasion de partir à la découverte du territoire. Aujourd'hui, nous posons nos sacs pour une escale à Saint-Marcellin-en-Forez.

Chaussez vos chaussures

La Font Sarrazin - 12 km

En exclusivité, nous vous faisons découvrir l’un de ces parcours : « la Font Sarrazin » d’une distance de 12km avec une dénivelée positive de 150m. Randonner c'est souvent l'occasion de découvrir des petits éléments du patrimoine. Ce circuit vous conduira vers ce que l'on appelle la Font Sarrazin.

De quoi s'agit-il ? C'est un puits horizontal d'environ 5 mètres de long par 3 mètres de large qui a été construit par le Sieur Jean Sarrazin au XVIIème siècle. 

Son utilité ? Alimenter en eau les bassins des jardins du château de Batailloux.

Durant cette balade, vous traverserez également les bocages qui environnent le village de Saint-Marcellin-en-Forez. Vous parcourrez notamment le bois de Rachasset et longez l'ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Saint-Etienne à la Chaise Dieu, aujourd'hui aménagée en sentier de randonnée. 

Randonnée de la Font Sarrazin issue du topoguide "Sentiers de randonnées à Saint-Marcellin-en-Forez" en vente dans nos bureaux d'informations touristiques - ©ASSEN
Randonnée de la Font Sarrazin issue du topoguide "Sentiers de randonnées à Saint-Marcellin-en-Forez" en vente dans nos bureaux d'informations touristiques - ©ASSEN

Prets a croiser le fer(roviaire) ?

L'aventure du Rail

L'aventure du rail au départ de Saint-Marcellin-en-Forez
L'aventure du rail au départ de Saint-Marcellin-en-Forez

Saint-Marcellin-en-Forez est aussi le point de départ du circuit pédestre et cyclable de « l’aventure du rail ». Ce parcours vallonné vous permet de rejoindre le plateau de Saint-Bonnet-le-Château jusqu’à Estivareilles. Historiquement, vous emprunterez l’ancienne voie de chemin de fer de Bonson à Sembadel longue de 67km. Pas de panique ce parcours n’a plus de rails depuis 1986 !

Petit tour d’horizon du parcours.

Saint-Marcellin-en-Forez marque les premiers contreforts des Monts du Forez. Tout de suite après le vallon de la Bessette, le chemin s’élève peu à peu en direction de Périgneux. Deux ouvrages d’art font leur apparition avant Luriecq : le viaduc de Marieux et un tunnel de 68 mètres juste à l’entrée de la ville de Luriecq. A la sortie de la ville, le parcours amorce un virage au nord pour rejoindre Valinches du nom du ruisseau et du château présent en ce lieu. La pente s’accentue en direction de Saint-Bonnet-le-Château dont l’ombre de la collégiale se dessine au-dessus des hôtels particuliers du centre-ville. Sur le plateau, la dernière partie qui rejoint Estivareilles ne présente pas de difficulté majeure. Le point final du tracé de l’Aventure du Rail est le point de départ du Chemin de Fer du Haut Forez. 

Bon à savoir...

Il s’agit d’un cheminement en linéaire et non en boucle. Cependant à plusieurs reprises, le circuit passe à proximité des arrêts de la ligne de bus départementale TIL 120 qui, pour 2€ vous permet de retourner à votre point de départ après une belle marche au grand air.

Vous pouvez également (sous réserve de place disponible en soute) prendre le bus avec votre vélo.

Un peu d'histoire à Saint-Marcellin

Une histoire plusieurs fois millenaire

Traversée par plusieurs rivières (la Mare, le Bonson, la Bessette), Saint-Marcellin-en-Forez est un terrain de randonnées idéal pour les adeptes de marche à pied. A l’ouest, les premières pentes des Monts du Forez offrent une dénivelée modérée, à l’est et au nord s’ouvre la plaine du Forez où la Mare rencontre la Loire. 

L’histoire de Saint-Marcellin remonte à des temps anciens. Parmi les découvertes archéologiques figurent un trésor de 500 pièces romaines, une petite nécropole et des silex du néolithique. Autant de traces qui témoignent de la position privilégiée qu’occupe le village. C’est autour de l’An Mil (en 984 précisément) que l’église autour de laquelle se développe le bourg castral est mentionnée pour la première fois. De nombreux témoignages des fortifications humaines bâties pour défendre ce site de plaine sont encore visibles aujourd’hui. Lors de votre départ ou après votre randonnée, accompagnés de la fiche du topoguide "Balade dans le bourg médiéval", profitez des petites ruelles pour découvrir le manoir du Colombier (1636), la chapelle Sainte Catherine (XIIe siècle) ou encore la maison de l’Armorial (ouverture tous les dimanches de 14h30 à 18h) qui rend hommage à l’œuvre de Guillaume Revel, héraut d’armes au service du duc de Bourbon.

Armorial de Revel - Saint-Marcellin au 15ème siècle ©LaDiana
Armorial de Revel - Saint-Marcellin au 15ème siècle ©LaDiana