Retour sur...

La veillée d'antan "Contes et Légendes du Forez"

Jeudi 15 décembre à la Ferme aux Trois Granges

Quel plaisir de se retrouver ensemble à la Ferme aux Trois Granges !

 

A l’approche de l’entrée, déjà, une odeur alléchante de cochon à la broche vient nous titiller les narines…

 

Puis les sourires de Florence et de sa maman, ainsi que celui de Laureline nous rappellent qu’on est bien au bon endroit… et pas dans la ferme d’à côté… ! On aurait même tendance à se sentir chez soi ! Les tables décorées avec goût sont une invitation à venir s’installer et commencer à discuter ensemble.

 

Les festivités peuvent commencer !

Après la dégustation d’un kir, on sert l’entrée : une soupe d’ortie faite maison ; pour certains, c’est une découverte, pour d’autres, une « madeleine de Proust »… en tous cas un délice !

 

Alors que toutes les lumières s’éteignent, l’alarme se met en route, créant alors un effet de surprise assez original et inhabituel pour un spectacle… Soudain, quelques personnages surgissent de part et d’autre de la salle, nous plongeant ainsi dans l’histoire de la vie quotidienne au cœur du Forez, et animée par les légendes d’autrefois.

Le passage du « Fardelet », qui rôde dans les parages, toujours prêt à imaginer une nouvelle farce, vient perturber les Foréziens.

On découvre l’histoire du « Grand Cancornant », un jeune homme bien soucieux pour sa belle, mais envahissant et surtout tellement naïf… !

Puis, l’histoire de la « Marjolette », la fille d’un meunier, ensorcelée par un étrange capitaine, de passage dans la campagne avec ses beaux chevaux.

 

Le repas se poursuit alors avec le service du fameux cochon à la broche, qui semble séduire les convives.

De nouveau, la salle est plongée dans le noir, mais cette fois, c’est prévu !

On assiste alors à un bavardage entre les deux « commères » du coin qui nous en apprennent beaucoup sur les histoires et événements locaux.

Alors que beaucoup se délectent encore de la viande et des légumes, on nous présente justement une histoire sur un mystérieux cochon qui « pondait » des pièces d’or et qui fait alors le bonheur d’un couple de paysans foréziens… Mais le vent pourrait bien tourner !

 

Puis, entrent en scène la « Mère Tordue » et la « Mère Dumas » qui passent le plus clair de leur temps à se chamailler et utiliser leur connaissance de la sorcellerie, se rendant alors tour à tour la vie impossible… !

Puis on rencontre la tante pas commode à qui on offre du vin pour Noël, mais qui se trouve en fait être de l’eau, traduisant alors la « radinerie » des neveux, tout comme l’Auvergnat ! Lui, vient essayer de vendre ses dernières trouvailles en Forez, mais n’est pas tellement bien reçu par « la Thérèse » !

La Tire-Vieille vient également interpeler le public, et nous demande de la comprendre et de « l’aimer un peu » malgré sa mauvaise réputation.

Enfin les sorcières et le diable nous invitent à une fête très spéciale et nous permettent alors de terminer cette soirée sur une touche festive, ponctuée par un dessert fait maison, lui aussi : dessert glacé à la confiture de lait.

 

Tout le monde prend le temps de se remercier, de se souhaiter de bonnes fêtes et surtout de se promettre une nouvelle grande aventure pour les Clefs de Loire Forez 2017 !