Le programme à venir


Mardi 25 avril

Albert GOUBY

Il prépare son arboretum à la sortie de l’hiver

En avril, les premières fleurs annonciatrices du printemps éclosent sur les pentes de

l’Arboretum de l’écluse du Moulin. Albert GOUBY en profite pour remettre de l’ordre dans son arboretum, d’autant plus que cet hiver, il a malheureusement subi les aléas des vents violents.

 

[RENCONTRE] Mardi 25 avril à 15h

à Chazelles-sur-Lavieu

[TARIF] Gratuit


Jeudi 27 avril

Jean-Luc VIALARON, les serres municipales

Ils préparent le fleurissement printanier de la ville de Montbrison

Montbrison bénéficie du label « Villes et Villages fleuris » avec ses 3 fleurs. Chaque saison est l’occasion d’un nouveau fleurissement. Derrière ce fleurissement, c’est toute une équipe qui travaille en amont dans les serres municipales pour préparer la mise en couleurs de la ville et de la qualité de vie.

 

[RENCONTRE] Jeudi 27 avril à 14h

à Montbrison

[TARIF] gratuit


Vendredi 5 mai

Marc DELATTRE

Marc Delattre - Atelier MD

Il travaille terre et verre

Marc DELATTRE a installé son atelier dans une ancienne école de Marcilly-le-Châtel. Profitant d’une belle lumière grâce aux grandes fenêtres, il travaille l’argile et

le verre. Il utilise notamment un tour apportant un savoir-faire exceptionnel. Il réalise ainsi de nombreuses pièces alliant terre et verre qu’il cuit dans ses propres fours. Il utilise aussi la technique d’émaillage « raku ». Son atelier est ouvert régulièrement pour des stages où lors d’un week-end il propose ses précieux conseils auprès de nouveaux apprentis potiers.

 

[RENCONTRE] Vendredi 5 mai à 14h30

à Marcilly-le-Châtel

[TARIF] 5,50€


Mercredi 10 mai

Luc TAILLANDIER

Il propose une nouvelle visite

Après le succès de la précédente visite programmée en mars, Luc TAILLANDIER revient dans la programmation avec une nouvelle visite de son atelier de joaillerie. Bien que les places soient très limitées, il vous reçoit pour présenter ses inspirations et son travail, souvent issus de sa collection personnelle installée dans son « cabinet de curiosités ». Il partage avec vous ces curiosités d’exception...

 

[RENCONTRE] Mercredi 10 mai à 10h

à Montbrison

[TARIF] 7€


Vendredi 12 mai

EXALU & S.C.ALU

Ils travaillent l’aluminium

Créées il y a bientôt dix ans, les sociétés EXALU et SC ALU sont dirigées par leur fondateur Cédric Piquée. L’une est une industrie spécialisée dans la conception et la fabrication de menuiseries « sur-mesure » en aluminium, l’autre est une entreprise du BTP qui s’emploie à étudier et poser ces mêmes menuiseries. Vérandas, verrières ou menuiseries aluminium sont conçues directement sur le site de Champdieu, utilisant toujours des matériaux de haute qualité et Made in France.

 

[RENCONTRE] Vendredi 12 mai à 10h

à Champdieu

[TARIF] 3,50€

Le Château du Rousset

Oserez-vous monter au sommet du donjon et descendre dans les profondeurs des caves du Château du Rousset ? Rassurez-vous, vous n’y serez pas obligés. Mireille BUSSEUIL a encore une fois beaucoup de choses à nous raconter au sujet de ce surprenant et mystérieux château. Elle y découvre tous les ans de nouveaux éléments historiques...

Ce château construit entre le XIIIème et XVème siècle a un plan plutôt complexe que Mireille tente de déchiffrer. La mission

n’est pas simple, mais elle va de surprises en surprises. Après la découverte d’une magnifique cuisine du XVème siècle, ce sont les caves du château qui sont mises à jour où l’on rencontre un mystérieux pressoir creusé dans la roche.

 

[VISITE] Vendredi 12 mai à 14h30

à Margerie-Chantagret

[TARIF] 7€

 

> Une courte dose de patrimoine...


Vendredi 19 mai

Journée découverte en pays Roannais

© Roannais Tourisme
© Roannais Tourisme

Vous débutez la journée en arpentant les ruelles de Crozet, magnifique village au passé historique avec de belles demeures dont la maison natale de Jean Papon. Ensuite, à bord de la péniche L’Infatigable, vous embarquez pour quelques heures de détente et de convivialité, dans un cadre agréable et confortable. Vous découvrirez le canal de Roanne à Digoin, la Loire en contrebas, les vallées verdoyantes du brionnais…

La journée s’achève à la Bénisson Dieu. Édifiée à la fin du XIIe et début du XIIIe siècle, l’église abbatiale au style purement cistercien séduit d’emblée grâce à sa magnifique toiture polychrome vernissée et son clocher haut de 51 mètres. Elle regorge de richesses comme son chœur et sa chapelle de la Vierge baroques, ses nombreuses œuvres d’art et sa lumineuse pierre blonde.

 

[JOURNEE DECOUVERTE]

Vendredi 19 mai

Départ en car à 7h15 depuis Montbrison

[TARIF] 65€ (repas compris)


Mercredi 24 mai

Le lombricompost

lombricompost

 

Il va changer votre vie

Savez-vous qu’en 2025 nous aurons l’obligation de recycler nos déchets organiques via le compostage ? Au jardin d’Oasis, on a installé un site pilote de lombricompost... autrement dit un élevage de lombrics destiné à recycler les déchets organiques des particuliers et des collectivités. Delphine vous propose une rencontre avec ce drôle d’animal qui s’apprête à entrer dans notre quotidien, et vous présente comment installer un lombricomposteur chez vous, ainsi que la démarche des collectivités territoriales.

 

[VISITE] Mercredi 24 mai à 9h30

À Saint-Just Saint-Rambert

[TARIF] 7€

Lou Pié-Déchô*

* Les pieds déchaussés

Parcours pieds-nus

Pour un parcours pieds-nus

 

Roger MOULIN perpétue l’exploitation agricole familiale à Saint-Georges-en-Couzan : la ferme de Servanges. Il possède aujourd’hui un troupeau de 45 vaches de race montbéliarde et produit du lait pour l’Entreprise Laitière de Sauvain qui le transforme en Fourme de Montbrison. Janny, son épouse, est originaire des Pays Bas. Ancienne institutrice, elle se reconvertit aujourd’hui dans les projets de la ferme auprès de son époux. Et quels projets ! Avant d’entreprendre l’aménagement d’un gîte rural au sein de la ferme, ils lancent cette année un parcours pieds nu. Un concept amusant pour découvrir de nouvelles sensations. Janny connait très bien cette activité très répandue dans Immersion en pleine nature les pays scandinaves. C’est avec Marion, étudiante en BTS gestion et protection de la nature, que Janny et Roger ont construit ce projet. Chacun y a apporté sa contribution : un peu de féérie, un brin de pédagogie, une dose d’aventure et le tout offre au public une expérience unique en son genre. Janny et Roger vous reçoivent pour vous présenter ce formidable projet. Vous testerez bien sûr ce parcours pieds nus, 1,5 km entre prairie et forêt, en passant par la mini-ferme. Puis à l’arrivée, vous partagerez un goûter de la ferme et aurez le plaisir de partager votre expérience.

 

[RENCONTRE] Mercredi 24 mai à 14h

à Saint-Georges-en-Couzan

[TARIF] 10€ (goûter compris)


Samedi 27 mai

Journée sur les pas de la famille d'Urfé

A la frontière entre Forez, Roannais et Bourbonnais se dresse encore aujourd’hui la silhouette d’une forteresse. Tout commence au XIIème siècle avec la construction d’une tour par Arnoul Raybe. Au XIVème siècle, son descendant Guichard d’Urfé, bailli du Forez, agrandit considérablement le château et en fait la résidence de la famille d’Urfé. Puis durant le XVIème siècle, Claude d’Urfé lance la construction d’un nouveau château à Saint-Etienne-le-Molard, la Bâtie d’Urfé. Finie la vie en forteresse, et place à une vie plus confortable dans ce beau château de plaisance Renaissance.

 

[JOURNÉE] Samedi 27 mai

Départ en autocar de Montbrison à 9h30

10h30 - Visite des Cornes d’Urfé

12h00 - déjeuner au restaurant de la Bâtie

14h30 - visite de la Bâtie d’Urfé

Retour à Montbrison pour 17h

[TARIF] 58€


Mardi 30 mai

André CHALANCON, collectionneur d'iris

Il se passionne pour les iris

 

1 700m² de jardin qui, au printemps, prennent mille et une couleurs. André CHALANCON est passionné par les iris et collectionne plus de 600 variétés différentes. Il a transformé son propre jardin en une petite iriseraie. Il ouvre exceptionnellement les portes de son jardin pour vous présenter ce petit coin de paradis qui devrait être en pleine floraison à ce moment de l’année.

 

[RENCONTRE] Mardi 30 mai à 14h30

à Saint-Thomas-La-Garde

[TARIF] Gratuit


Vendredi 2 juin

Le Château de Chenereilles

Château de Chenereilles

Inès CROCHAT vous accueille pour vous raconter toute l’aventure qui fait désormais partie intégrante de la vie de sa famille : la restauration du Château de Chenereilles en vue de l’ouverture au public. L’ancien propriétaire, grand oncle d’Inès, Philippe d’ASSIER, ancien président de la Diana, a beaucoup œuvré pour l’étude et la valorisation de ce château. La visite vous amène à observer l’architecture du château depuis la terrasse, la galerie du rez de chaussée et la cour intérieure, sans oublier une des vues depuis l’extérieur comme le donjon. Ce dernier est classé Monument Historique et reste inaccessible : un donjon est imprenable, cela est bien connu... !

 

[VISITE] Vendredi 2 juin à 10h

à Chenereilles

[TARIF] 7€

De la pierre à l'outil

De la pierre à l’outil,

L’usage de la pierre à la Préhistoire

Exposition temporaire

jusqu’au 17 septembre 2017

 

Le GRAL Groupe de Recherches Archéologique de la Loire s’est intéressé à nos ancêtres préhistoriques. Lors de leurs multiples campagnes de fouilles, ils ont pu retrouver de nombreux objets taillés par l’homme il y a plusieurs milliers d’années. Aujourd’hui, ces objets sont réunis autour d’une exposition temporaire au Musée des Civilisations. Mireille BUSSEUIL, présidente du GRAL vous accueille pour une visite, ou plutôt un voyage à la préhistoire. La visite se poursuit avec un atelier de travail de la pierre. Vous pourrez ainsi vous exercer à la gravure sur schiste et réaliser votre propre pendeloque.

 

[VISITE & ATELIER] Vendredi 2 juin à 14h30

à Saint-Just Saint-Rambert

[TARIF] 6€


Jeudi 8 juin

Jean-Luc TOULY

 

Il partage sa passion du sport

Jean-Luc s’est passionné très jeune pour la nature, les grands espaces et le sport.

Il a commencé par pratiquer la randonnée

en moyenne-montagne, puis il s’est orienté vers des activités plus techniques, plus audacieuses, comme la course en haute-montagne sur des territoires emblématiques tels que le Mont-Blanc ou

l’Oisans. Il s’est alors décidé à intégrer la seule école en France habilitée à former les guides de haute-montagne: l’école Nationale De Ski et d’alpinisme à Chamonix. Au bout de trois ans, il a obtenu son diplôme lui donnant officiellement le droit de pratiquer ce métier. Jean-Luc est formé pour proposer un éventail d’activités très large : escalade, alpinisme, ski, sauvetage et course d’orientation. Ce que Jean-Luc tient à rappeler, c’est que, au-delà de ses activités à proprement parler, il accorde une place très importante à la responsabilité dans son métier. Par ailleurs, ce qui l’anime dans sa vocation, ce sont des valeurs comme le partage, l’entraide, les échanges humains. Comme vous l’aurez compris, ce qui passionne Jean-Luc, c’est la nature, la pratique sportive, la pédagogie et les échanges humains, et c’est donc ce qu’il vous invite à partager ! Il souhaite vous apporter, lors de cette découverte de l’escalade, un vécu positif, une expérience tout en confiance, de belles émotions, autrement dit une expérience à vivre à tout âge !

 

[INITIATION ESCALADE] Jeudi 8 juin à 14h30

à Boën-sur-Lignon

[TARIF] 14€

Isabelle & Laurent SALLES

Ils cuisinent les fleurs

 

Isabelle et Laurent Salles, déjà depuis longtemps sensibles à l’importance de la nature dans nos vies, ont travaillé dans l’univers du travail social, durant dix ans.

Si aujourd’hui, Laurent travaille toujours dans ce domaine, il s’est alors également et naturellement tourné vers la culture des plantes, avec Isabelle, dans le plus grand respect de l’environnement, et dans l’esprit d’une agriculture biologique.

Au sein de la petite ferme familiale située dans les Monts du Forez, ce couple d’amoureux de la nature a souhaité mettre en valeur une pratique ancestrale, mais également familiale : la culture de plantes aromatiques et médicinales et l’utilisation de leurs bienfaits.

Ils réalisent ainsi la transformation de leurs cueillettes en confits, confitures, sirops, sucres, sels, vinaigres, tisanes, huiles, etc.

Isabelle a par exemple choisi de transformer le thé rouge en vinaigre et en sirop : un petit clin d’œil à l’une des recettes de sa grand-mère : la liqueur de thé rouge.

De leur jardin, d’autres merveilles naissent comme le « velours de Sorcière », les « velours d’automne » ou « le velours des 4 rivières », etc.

En plus de cette activité dans leur jardin, Isabelle et Laurent ont développé un verger, une plantation de petits fruits ainsi qu’une safranière.

De manière à partager encore plus largement leur passion, au-delà de la vente sur les marchés par exemple, ces produits peuvent vous être présentés à domicile dans le cadre de dégustations.

Enfin, Isabelle et Laurent proposent de faire découvrir leurs produits autour de goûters ou même parfois de repas qui se veulent évidement conviviaux.

Cette visite sera donc l’occasion de rencontrer leurs animaux, de découvrir les plantes aromatiques et médicinales cultivées et sauvages ainsi que le séchoir, pour terminer par une dégustation de leurs confits et de leurs sirops.

Vous pouvez trouver leurs produits sur différents points de vente : « Supercagette » avec divers lieux stéphanois, « Côté bio » au Coteau, « Kabavert » à St-Galmier, « La Bruyère » à Boën », ou encore à la Maison de l’artisanat à Cervières, ainsi que dans le Puy de Dôme et dans l’Ain.

 

[RENCONTRE] Jeudi 8 juin à 14h30

à Saint-Didier-sur-Rochefort

[TARIF] 5,50€


Mardi 13 juin

Jardin d'Astrée, jardin de cocagne

 

Il oeuvre à l'insertion professionnelle

Le Jardin d’Astrée est porté par le Centre d’Initiatives Locales pour le Développement de l’Emploi et des Activités. Cette association, créée en 1990, située à Boën, œuvre dans divers domaines en lien avec le développement local, l’animation, l’agriculture et l’insertion sociale.

En 2000, le CILDEA souhaitait instaurer un dispositif d’aide aux demandeurs d’emploi les plus en difficulté du territoire. La rencontre avec le réseau Cocagne a abouti finalement à la création d’un chantier d’insertion par le biais du maraîchage biologique.

Le Jardin d’Astrée est mitoyen de la Bâtie d’Urfé, château classé et monument emblématique du territoire.

Il y a 400 ans, Honoré d’Urfé y écrivit le roman pastoral « L’Astrée », qui raconte une histoire d’amour, d’humanisme, de justice… Dans ce contexte, il allait de soi que le jardin s’appellerait le « Jardin d’Astrée ».

Aujourd’hui, la structure accueille une vingtaine de salariés en insertion en moyenne, avec des techniques environnementales qui vont au-delà du bio : aménagements pour la biodiversité, traction animale, éco-construction, toilettes sèches, etc.

Le Jardin s’étend actuellement sur plus de 3,5 ha cultivés aujourd’hui.

La vente des légumes se fait via les paniers, mais aussi les crèches, la restauration collective, les épiceries, etc.

Ces ouvriers, maraîchers, réalisent un travail varié allant de la préparation et culture des légumes, en passant par l’élaboration des paniers de légumes et livraison jusqu’à l’entretien des abords mais également des locaux et du matériel.

Parallèlement à leur travail, les salariés bénéficient d’un accompagnement socioprofessionnel individualisé dispensé par l’équipe de professionnels du Jardin, encadrants maraîchers et travailleurs sociaux.

Par ailleurs le Jardin d’Astrée constitue un acteur important du territoire et en particulier de l’économie locale, fournissant des clients divers en légumes biologiques, et en étant lui-même client de nombreux fournisseurs.

Enfin, le Jardin d’Astrée agit ponctuellement, ou plus fréquemment, pour diverses actions dont doivent bénéficier les salariés du Jardin : le Centre culturel de Goutelas, L’Association pour l’intercommunalité des jeunes de Boën, Artisans du monde à Montbrison, etc.

 

[RENCONTRE] Mardi 13 juin à 14h30

À Saint-Étienne-le-Molard

[TARIF] 5,50€


Vendredi 16 juin

EXALU & S.C.ALU

Ils travaillent l’aluminium

Créées il y a bientôt dix ans, les sociétés EXALU et SC ALU sont dirigées par leur fondateur Cédric Piquée. L’une est une industrie spécialisée dans la conception et la fabrication de menuiseries « sur-mesure » en aluminium, l’autre est une entreprise du BTP qui s’emploie à étudier et poser ces mêmes menuiseries. Vérandas, verrières ou menuiseries aluminium sont conçues directement sur le site de Champdieu, utilisant toujours des matériaux de haute qualité et Made in France.

 

[RENCONTRE] Vendredi 16 juin à 10h

à Champdieu

[TARIF] 3,50€


Mercredi 21 juin

Marols, village d'artistes

 

Les artistes vous attendent...

En plus d’être labellisé « Village de Caractère », Marols est un village d’artistes. Depuis 2013, la municipalité a développé et accueilli des artistes au sein du village. Aujourd’hui, ce sont 11 artistes installés dans le village et réunis sous une association. Ils ouvrent régulièrement les portes de leurs ateliers pour présenter leur travail au public.

En 2017, ils lancent un nouveau projet inédit : Marols d’artistes. Il s’agit d’une présentation au public d’oeuvres d’art éphémères qui se situent sur un parcours reliant les hameaux de Marols et le centre bourg. Un itinéraire balisé de 25 km, qui invite les promeneurs à la découverte d’oeuvres d’art (Land Art) d’artistes régionaux sur des aires prévues à cet effet. Nous vous proposons une journée au cours de laquelle, le matin, vous rencontrerez les artistes dans leurs ateliers. Une pause déjeuner à La Pause Marolaise pour une assiette de pays (charcuterie, fromage, pommes de terre, sarrasson et dessert) avant de partir pour un circuit de 9km accompagné par Michaël CHAZELLE,

président de l’association des «Artistes de Marols».

 

[VISITE & BALADE] Mercredi 21 juin

10h - Rencontres d’artistes

12h - Repas à la Pause Marolaise

14h - Balade Land Art (9km)

À Marols

[TARIFS] 33€ (avec repas)

13€ (sans repas)


Vendredi 30 juin

François REUMONT

François Reumont

 

Il cultive la vigne

François Reumont a quitté la Belgique au début des années 2000 pour sa passion pour le vin. Après une formation à Beaune et diverses expériences chez des viticulteurs reconnus, cette passion et l’amour l’ont conduit jusqu’aux Côtes du Forez.

François Reumont vinifie aujourd’hui 5 cuvées de manière traditionnelle, tout en Gamay, dans le plus grand respect du raisin et de son terroir.

Il faut savoir qu’il est le seul sur la zone Côtes du Forez à faire une vinification parcellaire. Cela signifie que chaque parcelle est vinifiée à part et donnera un vin à part selon son sol, son exposition,…

Sa culture est raisonnée, ses vendanges sont manuelles, et les rouges sont vinifiés en grappes entières.

Lors de cette visite, il vous présentera ses vignes, qui s’étendent sur un peu plus de trois hectares, notamment, aux abords de Goutelas à Marcoux, mais également sur Marcilly-le-Châtel, Trelins et Boën.

Puis, dans les locaux aménagés en 2015 au Pont de la Pierre à Saint-Bonnet-le-Courreau, François vous présentera le cuvage où il vous expliquera le travail de ses vignes, et les différentes étapes de vinification avant de terminer évidement par une dégustation.

 

[RENCONTRE] Vendredi 30 juin à 14h

À Marcoux & Saint-Bonnet-le-Courreau

[TARIF] Gratuit